Fabriquer son insoleuse





        Etant donné le prix des insoleuses dans le commerce (100 euros pour du bas de gamme et 500 euros pour du matériel correct), j'ai décidé de fabriquer ma propre insoleuse. Ainsi, pour une somme d'environ 40 euros, j'ai réalisé une insoleuse qui peut rivaliser avec les modèles à 500 euros.

        Mon cahier des charges était le suivant:
                - Tubes UV de 15W pour une insolation puissante
                - Surface d'insolation uniforme d'au moins une feuille A4
                - Insoleuse très légère (contrairement aux modèles du commerce...)
                - Prix de fabrication très bas

        J'ai trouvé que récupérer un vieux scanner était beaucoup plus pratique que de faire l'insoleuse dans une valise ou une boite car on a déjà la vitre et le couvercle avec suffisamment d'espace pour pouvoir mettre les tubes UV à l'intérieur.

        Au niveau des tubes, j'ai choisi de prendre du 15W avec une longueur de 43cm car j'ai déjà eu des problèmes d'insolation insuffisante avec des tubes de 30cm (moins de puissance sur les extrémités des tubes). J'ai choisi d'en mettre 4 pour que l'insolation soit constante grâce à un espacement de 5cm environ.

        Je vais donc décrire toutes les étapes nécessaires pour transformer un vieux scanner en insoleuse "low-cost".

Etape 1 : Vidage du scanner.
        La première chose à faire est de vider le scanner de tous ses éléments pour ne garder que le boîtier. Cependant, n'y allez pas trop violemment car il peut être intéressant de récupérer certains composants pour vos futurs robots... En effet, le scanner contient quelques moteurs pas à pas, une caméra linéaire (utile pour la détection de lignes de votre futur robot), sans parler de toute la mécanique (courroie crantée, engrenages...). Une fois le scanner vidé, nous allons pouvoir commencer les choses sérieuses.

Etape 2 :L'alimentation.
        Mon scanner était alimenté à partir d'un transformateur externe. J'ai donc du lui ajouter un cordon d'alimentation que j'ai récupéré. Comme je n'ai pas encore mis de minuterie sur mon insoleuse, je me suis dis qu'un bouton ON/OFF serait très utile. J'ai donc découpé un morceau du boîtier du scanner pour pouvoir insérer l'interrupteur.

      



Etape 3 : Récupération de l'électronique des néons.
        Etant donné le poids et l'encombrement de l'ensemble ballasts+starter, j'ai préféré récupérer l'électronique de commande des ampoules à économie d'énergie. En plus, cela m'a permis de faire des économies (d'argent cette fois...) car ce genre d'ampoules achetées par lot de 3 coûte environ 6 euros. Veillez bien à acheter des ampoules 15W pour de pas avoir de problèmes de compatibilité avec les néons.


        C'est l'étape la plus difficile car il faut faire attention de ne pas abîmer l'électronique lorsqu'on va récupérer cette électronique.
        Il faut commencer par faire sauter le culot de l'ampoule grâce à un couteau par exemple. On coupe alors les fils qui y sont reliés. Ensuite, il faut découper le bord du support des ampoules grâce à une dremel avec un disque à tronçonner. Si vous n'en avez pas, il y a toujours moyen de s'y prendre autrement (scie à métaux...). Ne faites pas les bourrins quand même, c'est fragile une ampoule!
        Il faut alors sortir l'électronique du support et couper les fils qui la relient aux mini-néons.

      



Etape 4 : Connexion de l'électronique des néons.
        J'ai ensuite relié ces différents circuits électroniques sur un circuit imprimé mais il est tout à fait possible de s'en passer et de tout brancher grâce à des dominos. Le schéma de connexion des néons est le suivant:

        On obtient alors le circuit suivant:

   



Etape 5 : Fixation des néons.
        Il faut ensuite fixer les néons dans le scanner. Vous allez sans doute vous demander pourquoi je ne les ai pas fixé sur l'autre partie du scanner... Et bien sinon les néons sont trop près de la vitre et l'insolation n'est pas uniforme. Il faut à peu près 5cm entre les néons et la vitre. Si votre scanner est suffisamment haut, il ne devrait pas y avoir de problème.




Etape 6 : Raccordements.
        Il ne nous reste plus qu'à raccorder tous les éléments ensemble. On referme ensuite le scanner après avoir nettoyé un peu la vitre.

Etape 7 : Test.
        Voici l'étape décisive. Branchez le scanner et vérifiez que tous les néons fonctionnent. Attention à ne pas les regarder trop longtemps car les UVs sont dangereux pour les yeux.

        Au niveau du temps d'insolation, je laisse mes circuits 3 minutes pour avoir de bons résultats mais faites vos propres essais sur des chutes d'époxy avant d'insoler votre premier circuit.